blog

Devenir la meilleure version de soi-même



Mes chers lecteurs et surtout, mes chères lectrices, je vous souhaite la bienvenue dans mon univers !


Puisque nous sommes ici pour discuter de ce à quoi pourrait ressembler votre avenir, je prends le temps de coucher sur ce blog ces quelques lignes qui vous permettront de mieux faire connaissance avec moi, la personne derrière le service de coaching et d’intervention de Ronide & Cie.


Si, aujourd’hui, je suis en mesure et je dispose de différents outils pouvant vous aider à vous améliorer, ce ne fut pas toujours le cas. Voyez-vous, mes chers, mes deux mains ne suffirait pas à compter les nombreuse fois où je m’interrogeais sur ma propre existence et ma raison d’être sur cette Terre. Mon histoire étant trop longue à vous raconter, laissez-moi simplement vous dire que ma vie entière a été marquée par une succession de souffrances assez particulières. J’ai connu de nombreuses périodes extrêmement difficiles parsemées de grands moment de gloire et de joie.


Après avoir lu ces lignes, vous pourrez mieux vous faire une idée afin de savoir ce qui fait de moi la personne idéale pour vous accompagner dans votre processus pour devenir une meilleure version de vous-même. En effet, tout comme moi, vous êtes sur cette Terre pour avoir un impact sur une catégorie de gens bien précis et ce, même si en lisant ces quelques lignes, vous n’y croyez pas ou n’y croyez plus.


Et si nous retournions en arrière ? Il y a de cela une trentaine d’années, lorsque ma vie a pris un tournant qui allait à tout jamais changer mon existence : lorsque j’ai immigré au Canada, dans ce pays si froid, si dépaysant et si lointain de mon chez moi.


Quelques mois seulement après on arrivée au Québec, je reçu un diagnostic d’une maladie dite incurable et causant tellement de souffrance physique. La petite fille de 8 ans que j'étais alors ne comprenais pas grand chose. Sauf que lorsque je me trouvais en état de crise, j’avais l’impression qu’un train me passait sur le corps, brisant chacun de mes os, tellement la douleur était littéralement atroce.


Ironie du sort, cette maladie génétique, j'étais la seule de ma famille à l'avoir développée, et personne d’autre ne vivait (et continue à vivre avec) chaque mois les hospitalisations répétitives. Quelle justice n’est-ce-pas ?


Ce diagnostic, ainsi que les autres déboires que la vie me réservait, allait faire de moi la femme combattante et obstinée que je suis devenue aujourd’hui.


Je ne peux vous dire si c’est uniquement l’arrivée de ce diagnostic ou tout simplement que je ne devais pas naître. De plus, la vie allait se charger de me faire comprendre en vivant très tôt dans ma vie le REJET. Rejet par les miens ; mais aussi par les autres puisque les enfants de mon âge ne comprenaient pas les raisons qui obligeaient que les ambulances viennent me chercher à l’école, devant tout le monde, servant de spectacle malgré moi. Et puis il y eut ces longues périodes d’absences scolaires et ma physionomie chétive qui m'ont valu d’être la risée de plusieurs, autant les adultes que les enfants, tout au long de ma jeunesse.

Je me rappelle de m’être régulièrement sentie comme une extra-terrestre, comme un produit de cirque. Je me sentais de trop et insignifiante. Un peu comme une enfant que l’on a ramassée au bord du chemin, celle qui n’avait pas sa place, ni de place tout court.


Vous savez, lorsque la vie vous maltraite, vous n’avez que 2 choix : combattre ou abandonner. De façon naturelle, pour survivre, j’ai toujours choisi de combattre. Choisir de combattre ne résout pas nécessairement les problèmes, bien au contraire…


Figurez-vous que l’on ne donnait pas cher de ma vie puisque, selon les médecins, mon passage sur cette Terre s’estomperait à 30 ans... et que je n’aurais jamais d’enfant dû à ma santé.


Une fois à l’âge adulte, les choses n’avaient pas tant changé. Je n’avais aucune idée de ce qui allait m'attendre sur ma route. Je fis une grossesse non planifiée et risquée à un âge assez jeune. J'ai expérimenté la violence conjugale, la dépression, puis l'envie grandissante de donner cet enfant en adoption car je me sentais incapable d’en prendre soin. Comme si cela ne suffisait pas, je me retrouvai sans domicile, deux tentatives de viol et j’en passe...


Puisque le rejet, la souffrance et le mépris des autres s’étaient attachés à moi comme une seconde peau, chaque jour qui passait, je me posais la même question : "Mais qu’ai-je fait pour mériter un tel sort ?"


Comprenez-moi bien ! Personne ne mérite de connaître tant de souffrances. Cependant, aujourd’hui, je comprends que j’étais en formation dans le but de pouvoir aider les hommes, les femmes, les jeunes qui se retrouvent avec ces mêmes étiquettes, ces mêmes combats mais sans comprendre qu’ils sont eux aussi choisis pour faire la différence dans la vie de ceux qu’ils rencontrent.



Aujourd’hui, je suis femme heureuse, épanouie qui sait et comprend très bien la souffrance provenant de ces maux que l’on ne peut expliquer, que l’on ne peut comprendre, que l’on ne peut imaginer. Et, pour en venir à cela, j’ai eu moi aussi à faire le processus qui implique de travailler sur soi-même.


J’ai compris qu’une partie, et je dis bien une partie, de la solution est de reconnaître que j’avais besoin d’aide, une aide plus poussée et plus spécifique. Je me suis aussi formée en intervention. J'ai accumulé plus de 15 ans d’expériences auprès d’une clientèle qui me ressemblait, une clientèle auprès de laquelle, je comprenais ce qu’elle vit et traverse.


Au cours de mon voyage, j’ai eu la chance de venir en aide à des milliers de personnes qui, à leur tour, sont capables aujourd’hui d'aider les autres.


Au moment où vous lisez ces lignes, je continue d’être accompagnée et d’être formée pour devenir encore et toujours : la meilleure version de moi-même.


En tant que Praticienne certifiée en PNL, (Programmation Neuro Linguistique), je comprends que le changement commence par un désir, mais que par moment, on a besoin d’être soutenue et accompagnée pour pouvoir mettre la main sur cette réussite .


Alors, si vous vous demandez si vous êtes à la bonne place, je vous laisse le soin d’y répondre par vous-même.


Je conclus en vous laissant savoir que j’ai très hâte de partager avec vous d’autres tranches de vie pouvant vous aider à vous dépasser et à devenir la personne que vous êtes née pour être... et rien d’autre.


Je crois en vous. Croyez en vous!



30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout